Cahier technique

cahier-jt-sis

Nouveaux publics, nouveaux enjeux :
comment les acteurs du sport peuvent faire évoluer leurs modèles socio-économiques

Rôle éducatif, mission de cohésion sociale, acteur de l’inclusion sociale… La reconnaissance du rôle social et sociétal du

mouvement sportif tend aujourd’hui à se développer. Certains acteurs du sport choisissent de s’engager pleinement dans ce rôle et élargissent en conséquence leur domaine  d’intervention, bien au-delà de leur champ originel. Ils décident de compléter leur activité dite « traditionnelle », où la pratique sportive est une fin en soi, par une activité où elle devient un média socio-éducatif.

Cette mutation impose aux acteurs du mouvement sportif, quel que soit leur échelon d’intervention, de repenser leurs modèles économiques, c’est-à-dire faire évoluer leur fonctionnement courant ainsi que leurs activités, afin d’être viables financièrement. Il va s’agir ici de se réinventer et de faire évoluer ses modalités de fonctionnement, notamment en anticipant une indispensable diversification de ses ressources. Emergence de co-financements, ventes de prestations, évolutions statutaires… sont ainsi autant de pistes d’évolution à la portée du mouvement sportif. Si l’équation peut paraître complexe, nombre d’expériences démontrent que des solutions existent.

 

Lien vers le cahier technique

cahier-technique-sis

Sport, facteur d’inclusion sociale

Le Code du sport (L. 100-1) identifie « les Activités physiques et sportives comme un élément important de l’éducation, de la culture, de l’intégration et de la vie sociale ». Cet enjeu pour la pratique sportive s’inscrit dans les orientations des politiques des ministères sociaux qui sont mises en œuvre dans les DRJSCS, DDCS/PP ainsi que dans les fédérations sportives agréées.

En visant le déploiement national d’une offre d’activités physiques et sportives (APS) adaptée auprès des personnes vulnérables ou engagées dans un processus d’insertion sociale, la mission « sport et inclusion sociale » du PRN SEMC s’intéresse à l’une des priorités de nos administrations : la lutte contre les inégalités sociales en utilisant la pratique d’APS comme un outil favorisant la redynamisation des personnes, le lien social et le « vivre ensemble ».

Lien vers le cahier technique