pEn partenariat avec le Camp des Milles, les journées techniques nationales se proposent de penser le sport comme outil de cohésion sociale se concentrant sur la  sensibilisation, la prévention et la lutte contre les discriminations.  
Le Camp des Milles est le seul grand camp d’internement et de déportation (1939-1942) encore intact en France. Son histoire singulière, et les dérives qu’elle illustre, révèlent l’abandon progressif de l’idéal républicain français, de ses valeurs de Liberté et d’Egalité durant ces heures sombres de l’histoire de France. Elle constate aussi l’érosion récente des repères sociétaux traditionnels (la famille, l’Église, l’École, le syndicalisme) et questionne une Europe qui se demande désormais comment faire pour « faire société » ?
 
Toute société est porteuse de préjugés, de racismes, voire d’antisémitisme. Ces discriminations, en période de crises, peuvent conduire au pire.
Prenant appui sur les tragédies du XXe siècle, les participants aux journées techniques seront invités à mener une réflexion plus large sur les mécanismes individuels, collectifs et institutionnels de discrimination. Comme le champ sportif n’est évidemment pas hermétique aux évolutions sociétales, il connaît lui aussi son lot de préjugés, stéréotypes et discriminations. Pour les acteurs sportifs, cette journée vise à mieux appréhender les enjeux liés à la sensibilisation et à la prévention contre toutes les formes de discriminations.

Voici le programme et le lien d’inscription.